Agissons pour notre monde numérique

Vous êtes ici

Adopter la bonne posture face au recruteur

Partagez cette page

 

 

  Laurent Pocques

  Chargé de recrutement et relations écoles

 

 

 

"En matière de communication, il existe 3 typologies : le verbal, le non verbal et le para-verbal.

Les premières minutes sont souvent décisives…soignez votre entrée et votre présentation. La communication non verbale et verbale constitue la première impression que le recruteur peut avoir de vous.

 

Veillez à vos attitudes corporelles.

Faites attention aux gestes, mais aussi aux mimiques du visage, au regard, au sourire, à la tenue vestimentaire, ou encore la respiration.

  • soignez votre entrée : l’entretien démarre dès votre accueil, et au moment ou vous allez adresser votre « bonjour » au recruteur, ayez une poignée de main ferme et franche et regardez votre interlocuteur dans les yeux. En entrant dans la salle, attendez d’être invité à vous asseoir. Si vous ne respectez pas cette politesse, vous ne ferez pas bonne impression.
  • prêtez attention à votre posture globale : quand vous êtes assis, tenez-vous droit sur votre chaiseet gardez le contact visuel avec votre interlocuteur pendant l’entretien. Evitez les gestes de fermeture comme croiser les bras ou les jambes. D’une manière générale, l’idée est d’habiter son corps librement et naturellement, sans rester figé dans une même posture ou attitude.
  • sachez écouter votre interlocuteur : répondez avec justesse et confiance aux questions posées durant l'entretien.

 

Surveillez votre timbre de voix, débit de parole, ton et volume sonore.

Ces éléments vont donner du volume et du rythme à votre discours. Globalement, parlez d’une voix posée et claire, ni trop vite, ni trop lentement, en articulant avec les accents nécessaires pour rendre votre exposé vivant.

 

Conservez votre professionnalisme.

Votre entretien terminé, saluez et remerciez le recruteur du temps qu’il vous a accordé."

 

 
 
 
×
×